PUBLICATIONS

Article paru dans le Matin Dimanche
21 mai 2017

La médecine n’est pas une science exacte , c’est bien connu c’est un art dit-on.

L’Art c’est aussi la capacité de regarder , de ressentir , d’écouter.
Écouter la souffrance des patients , ne pas penser que l’on « sait », est plus que fondamental.
On ne peut pas éliminer l’hypothèse d’une maladie de Lyme sur une sérologie négative. Cela est dû au fait que ces bactéries ( spirochètes) vont se « cacher » dans des biofilms ou à l’intérieur des cellules où elles ne sont plus  atteintes par les anticorps.
Dès lors , même en cas de sérologie négative , en cas de suspicion , on est en droit de faire un traitement d’épreuve avec un antibiotique , voir des huiles essentielles qui dans la plupart des cas vont donner de bons résultats mais on n’est pas en droit « d’étiqueter » le patient de malade psychique ou de « fibromyalgique » qui n’a pas de signification et qui se traite par des antidépresseurs!?

Dr. Daniel Chervet

 

Article paru dans le Journal of the American college of Cardiology
20 mai 2016

Métaux lourds, les bénéfices inattendus de la chélothérapie dans les maladies cardiovasculaire

Cette étude résume les preuves de deux lignes de recherches que l’on pensait initialement indépendants.
Les résultats positifs, de façon inattendue, du TACT (Trial pour évaluer la chélation) et un ensemble de données épidémiologiques démontrant que l’accumulation de métaux biologiquement actifs tels que le Plomb et le Cadmium est un facteur de risque important pour les maladies cardiovasculaires.
L’ensemble de ces études peut conduire à l’identification des nouveaux facteurs de risques pour les maladies cardiovasculaires arthériosclérotiques.
Cette études examine l’histoire de la chélothérapie a travers le rapport TACT. Elle décrit ensuite les recherches de corrélation entre des niveaux  élevés de métaux lourds dans le corps avec le risque futur de maladies cardiovasculaires.
Elle conclut en présentant un bref aperçu des nouveaux essais, planifies par les Instituts Nationaux de la santé, le TACT2, dans lequel, il va être tenté de reproduire les résultats de TACT et de confirmer que la suppression des métaux toxiques d’organisme est une explication mécanistique plausible pour les bénéfice établis des traitements à L’EDTA (chélothérapie).
>  Consulter l’article


Conférence donnée par le Dr. Sergio Mejia Viana MD, Ph.D à l’occasion du International Conference on Cardiovascular Medicine
Manchester, août 2016

Les métaux lourds ont un rôle fondamental dans l’artériosclérose. Depuis Framingham, nous avons blâmé le faux coupable.

L’artériosclérose est une maladie immuno-inflammatoire chronique.
Ce n’est pas seulement des dépôts de cholestérol. Les résultats des différents études démontrent que l’altération de l’expression de miRNA semble jouer un rôle crucial dans les lésions vasculaires induites par les métaux lourds.
Le Cadmium et le Plomb sont des éléments qui vont générer une inflammation du système vasculaire.
Le corps fabrique du cholestérol pour une bonne raison.
Le cholestérol est un constituant primordial qui protège les membranes cellulaires.
La relation entre le Plomb et les maladies cardiovasculaire a été reconnu depuis des années.
Une étude récente a démontré que le Cadmium est un risque cardiovasculaire pour les coronaires.
L’exposition à différents polluants environnementaux a été reconnue pour induire des modification inflammatoires et épithéliales caractérisées par le relargage de cytokines pro-inflammatoires.
>  Regarder la conférence 


Vidéo How Mercury Causes Brain Neuron Degeneration

University Of Calgary