2. Alimentation

En complément de la chélothérapie, il est nécessaire d’optimaliser l’alimentation, c’est à dire apporter à l’organisme ce qu’il est convenu d’appeler des compléments alimentaires choisis. Cela permet de soutenir au mieux les différentes réactions biochimiques impliquées dans la détoxication et la réparation des structures corporelles touchées par l’intoxication.

Cela consiste à adapter son régime alimentaire pour avoir une alimentation qui soit la plus naturelle possible. Elle devra entre autres contenir des protéines et des minéraux afin d’en saturer le corps.

Les métaux lourds, en particulier le mercure, se fixent dans l’organisme en prenant la place des minéraux. Lorsque le corps est saturé de bons minéraux, la concurrence créée aux points de liaisons permet de déloger le mercure.

Mais chasser du corps les métaux lourds n’est pas suffisant. Il faut aussi lui donner les éléments dont il a besoin pour réparer les dommages causés par les métaux toxiques. Par exemple: Zinc, sélénium, oméga 3, glutathion,etc…